De bonnes raisons d’accueillir les étrangers et leur argent

Une étude publiée  sur Vox évalue les effets (positifs) des IDE aux Etats-Unis :

The US has once again ranked among the top two recipient countries for foreign direct investment. This column examines the effects of these large FDI inflows on the US domestic economy. Foreign multinationals are – alongside US-headquartered American multinationals – the most productive and highest-paying segment of the US economy. In addition, they provide positive spillovers to US firms. About 12% of the total productivity growth in the US from 1987 to 2007 can be attributed to productivity spillovers from inward FDI.

Capture d’écran 2014-03-08 à 09.39.50

La dette de la France est-elle menacée ?

Si l’on écoute l’OFCE, il n’y a jamais et il n’y aura jamais aucun problème de dette publique en France (jusqu’à peu, ils enseignaient même qu’il n’y en aurait jamais non plus à l’étranger) : on a des actifs incroyables qu’il faut valoriser (vous savez, Versailles, la Joconde) et puis l’Etat a un horizon de remboursement infini, et autres balivernes. Le problème, c’est que les marchés n’écoutent pas du tout l’OFCE (tiens, tiens, tiens) et que des articles de presse économique commencent à s’inquiéter.

IMG_1119-e1372078751267 Lire la suite « La dette de la France est-elle menacée ? »

Les PDG sont ils trop payés ? Non …

NON ! répond Steven Kaplan de l’Université de Chicago. Selon ses travaux, les PDG gagnent beaucoup d’argent mais leur rémunération obéit à des logiques de marché  : elles baissent avec les crises (d’ailleurs, celles des PDG d’entreprises cotées ont baissé de 46% entre 2000 et 2011) , augmentent avec les performances (depuis 1998, un PDG du Fortune500 sur six a perdu son poste, contre 1 sur 10 dans les années 1970)… A lire

overpaid_p31

La déformation du partage des revenus en faveur des profits … sauf en France ?

Une note intéressante de NATIXIS rappelle ce constat :  Dans la majorité des pays de l’OCDE (les exceptions étant la France et l’Italie), on observe une tendance à la déformation du partage des revenus en faveur des profits ; dans certains cas, cette déformation est telle que la demande des ménages est réduite sans qu’il y ait compensation par la hausse de l’investissement des entreprises.

a

Romney et Ryan devraient s’en prendre aux « méga-banques » et à leur capitalisme dévoyé

Simon Johnson, ancien chief economist du FMI, signe une tribune (Bloomberg) dans laquelle il souhaite que le duo Romney-Ryan s’en prenne aux « méga-banques » s’ils est élu, comme plusieurs conservateurs américains ont commencé à le proposer. Un point de vue intéressant qui rappelle au moins que le libéralisme promeut la concurrence permanente et se distingue bien du capitalisme.

Lire la suite « Romney et Ryan devraient s’en prendre aux « méga-banques » et à leur capitalisme dévoyé »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑