L’Opinion / Comment la droite peut diriger le pays, sans gouverner

Chronique parue dans L’Opinion le 4 juillet 2022

« La position de la droite lui offre l’opportunité de faire faire le travail par d’autres, tout en en récoltant potentiellement les bénéfices et en s’évitant le pire des risques qui y sont liés. De façon plus cynique, elle peut espérer que dix ans de pouvoir éreinteront ceux du gouvernement qui sont issus de ses rangs, les reléguant au rang de spectateurs pour 2027 »

Germaine de Staël se désolait en 1796 de « l’esprit de parti » selon lequel « l’intégrité du dogme importe davantage encore que le succès de la cause ». Elle l’illustrait notamment en rappelant que « dans l’Assemblée constituante, les membres du côté droit auraient pu faire passer quelques-uns des décrets qui les intéressaient (…) ; mais ils aimaient mieux perdre leur cause (…) que de la gagner en la laissant défendre par un orateur qui ne fût pas précisément de leur opinion sous tous les autres rapports ». Ainsi, soulignait-elle, « un triomphe acquis par une condescendance est une défaite pour l’esprit de parti ».

Lire la suite sur le site de L’Opinion

Photo by Javier Allegue Barros on Unsplash

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :