L’Opinion / Nupes au Parlement, un atout paradoxal pour Macron

Chronique du 30 mai

S’il était élu, Jean-Luc Mélenchon mettrait en œuvre une politique qui musellerait la liberté, sèmerait la zizanie plutôt que la fraternité et construirait un pays injuste et arbitraire au prétexte de réaliser arbitrairement l’égalité. Fort heureusement, cette éventualité n’arrivera probablement pas. En juin, la France ne conduira pas « une » élection, mais 577. Le leader de la France insoumise, plus audacieux par ses mots que face aux urnes, ne sera candidat à aucune et ses représentants ne l’emporteront pas dans la majorité des circonscriptions.

Cela étant, son groupe pourrait être le premier au Parlement, après la majorité présidentielle. A ce titre, il y sera fortement présent et pourra légitimement prétendre présider la Commission des finances, fonction qui revient à un député d’opposition…

Lire la suite sur le site de L’Opinion

https://www.lopinion.fr/politique/nupes-au-parlement-un-atout-paradoxal-pour-macron-la-chronique-derwan-le-noan

Photo by Michal Matlon on Unsplash

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :