L’Opinion / La liberté s’est perdue dans la campagne présidentielle

Le texte de ma chronique du 25 avril 2022 dans L’Opinion

Dans la « déclaration » qu’il a laissée dans sa maison brésilienne avant de mettre fin à ses jours, Stefan Zweig écrivait que « le travail de l’esprit a toujours été le bonheur le plus pur, et la liberté personnelle le bien suprême sur cette terre ». La formule achevait une vie dédiée à la défense passionnée mais douloureuse de l’esprit démocratique dans une Europe qui, par deux fois, s’était laissée aller à ses pulsions de mort.

Si la défense par Zweig de la liberté est si puissante dans son œuvre (en particulier son Erasme, lui qui aimait « voir [son] double en cet homme qui s’était égaré dans une époque tout aussi terrible que la nôtre et ne se souciait que d’une chose : sauver sa liberté intérieure »), c’est qu’elle résume les fondements de l’humanisme qui se perdent aujourd’hui, alors que les armes tuent aux portes de l’Europe, que les populismes anti-démocratiques grondent dans les urnes et que même les modérés se détournent des valeurs essentielles, comme lassés de leur chance.

Lire la suite sur le site de L’Opinion

https://www.lopinion.fr/elections/presidentielle/la-liberte-sest-perdue-dans-la-campagne-presidentielle-la-chronique-derwan-le-noan

Photo by Miltiadis Fragkidis on Unsplash

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :