L’Opinion / Pourquoi la politique a renoncé à la liberté pour sombrer dans la misère intellectuelle

Voici le texte de ma chronique du 14 février 2022

Interdire. Contrôler. Sanctionner. Fermer. Subventionner. Prélever. Imposer… Le vocabulaire de cette campagne s’inscrit dans le champ lexical de la punition, de la pénitence et de la répression. A tel point qu’un gouvernement réputé centriste en vient à affirmer sans trouble, dans un mouvement de populisme mondain, que les droits seront désormais secondaires, la soumission des citoyens aux devoirs imposés par l’Etat primant.

L’ambiance est morose : de discours alarmistes en mouvements de colère corrosifs ressort un état d’esprit sombre. Les candidats et leurs partis ont adopté un ton où prévalent le pessimisme et la peur : les uns jouent sur un sentiment de déclassement pour mobiliser les inquiétudes ; d’autres valorisent la puissance électorale des extrêmes pour rétrécir le choix démocratique et s’imposer comme un recours par défaut.

Dans les débats prévalent l’invective, la dénonciation et l’irritation, quand ce ne sont pas les cris et les offenses. A tel point que Marine Le Pen, élue d’un parti qui n’a cessé d’instrumentaliser les peurs, en vient à se dire « lassée du bruit et de la fureur » et réclamer plus de « sérénité ».

Lire la suite sur le site de L’Opinion

https://www.lopinion.fr/elections/presidentielle/pourquoi-la-politique-a-renonce-a-la-liberte-pour-sombrer-dans-la-misere-intellectuelle-la-chronique-derwan-le-noan

Photo by Jack Hamilton on Unsplash

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :