Le Figaro / La campagne présidentielle face au danger d’une anesthésie démocratique

Texte publié le 31 janvier dans Le Figaro

Quel ennui. Les courbes des sondages sont plates. Les programmes sont ternes et les propositions, convenues. Le débat lui-même, avec sa succession d’esclandres feints, est d’une monotonie morne et maussade. Les Français jugent en conséquence sévèrement cette campagne présidentielle fantôme: près de huit sur dix l’estiment d’une piètre qualité et six sur dix trop agressive (OpinionWay). Au total, la lassitude, la méfiance et la morosité sont les sentiments qui, selon une enquête récente, dominent l’état d’esprit du pays (Cevipof).

La relative indifférence des citoyens à la vie démocratique n’est pas nouvelle. C’est même une tendance des sociétés modernes qu’Alexis de Tocqueville avait désignée comme un vif motif d’inquiétude. Dans une société de «semblables et égaux», les individus se préoccupent avant tout de leur confort personnel. Ce faisant, ils s’inscrivent en retrait de la vie politique et laissent l’État exercer «un pouvoir immense et tutélaire»«absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux», qui cherche à les «fixer irrévocablement dans l’enfance» et «réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger».

Lire la suite sur le site du Figaro

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/erwan-le-noan-la-campagne-presidentielle-face-au-danger-d-une-anesthesie-democratique-20220130

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :