L’Opinion / Régulation du débat public: un paternalisme qui se défie du peuple

Voici le texte de ma chronique du 7 juin 2021

Tolérer l’expression de propos divergents est un fondement démocratique. Enoncer ce principe suffit à en démontrer l’évidence – et en même temps souligne l’incongruité du besoin d’en faire le rappel : comment pourrait-il exister un débat sans contradiction ?

A l’évidence, le conseiller du Président et parlementaire européen Stéphane Séjourné l’oublie quand il plaide dans l’Opinion pour que des voix qu’il considère participer à une « “foxisation” du paysage médiatique » ne puissent plus s’exprimer aussi librement à la télévision. Une réponse logique serait qu’il lui est aisé de « zapper » pour s’épargner les programmes qu’il n’apprécie pas.

Lire la suite sur le site de L’Opinion

Photo by niu niu on Unsplash

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :