L’Opinion / La liberté, c’est le refus de l’assignation

Voici le texte de ma chronique pour L’Opinion du 3 mai 2021

Dans le roman qu’il vient de consacrer à Romain Gary, Kerwin Spire rapporte comment, arrivant à son poste de consul à Los Angeles, le Compagnon de la Libération évitait de faire savoir qu’il était né à Vilnius, ville passée au bloc de l’Est, de crainte que cela n’inquiète les Américains. Le parcours du romancier fut celui d’un homme libre qui refusait les assignations et entendait construire sa propre existence. Raymond Aron ou Albert Camus étaient, comme lui, des figures de la liberté qui montrèrent, par leurs choix, qu’aucune identité ne pouvait leur être imposée. C’est que la liberté, c’est le refus de l’assignation.

Le libéralisme en découle.

Lire la suite sur le site de L’Opinion

Photo by Paul Berthelon Bravo on Unsplash

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :