Chronique du 7 mars 2021

En 2020, le déficit public aura été « proche de 10 % », traduisant la doctrine du « quoi qu’il en coûte » adoptée par le Gouvernement face à l’affaissement économique. La crise sanitaire n’est cependant pas seule responsable. En 2019, les dépenses publiques atteignaient en France le niveau de record de 55,6 % du PIB, contre 46,6 % en moyenne dans l’UE (45,2 % en Allemagne).

Ces chiffres sont d’abord révélateurs des inefficacités de l’action publique. Avec une telle différence, les prestations délivrées aux Français devraient être nettement supérieures à celles de leurs voisins. Or, ce n’est pas le cas de plusieurs services publics essentiels (éducation, police, santé, justice) et fonctionnaires et usagers se plaignent d’insuffisances criantes.

Lire la suite sur le site de L’Opinion

Photo by Minh Pham on Unsplash