J’ai co-signé ce papier publié par Le Figaro Vox à l’occasion du décès de l’ancien Président.

En 1974, la France sort de quinze années marquées par la formidable empreinte du Général De Gaulle, les événements de mai 68, le projet avorté de «Nouvelle société» lancé par Jacques Chaban-Delmas et le choc pétrolier de 1973. Après la disparition soudaine de Georges Pompidou en avril 1974, les Français attendent du futur président qu’il soit capable de répondre aux attentes d’une nouvelle génération tout en étant fidèle aux valeurs de leur pays. Ils choisissent, au terme d’une campagne passionnée, Valéry Giscard d’Estaing qui, à 48 ans, s’impose comme un homme moderne en même temps qu’attaché à la fierté de notre longue histoire, et leur propose le «changement dans la continuité».

Lire la suite sur le site du Figaro

Les signataires de cette tribune sont: Dominique Bussereau, président de l’Assemblée des départements, Capucine Fandre, responsable d’une société de conseil, Patrick Gérard, ancien maire de Vincennes, Michel Guénaire, avocat, Aline Jacquet-Duval, avocate, Emmanuel Imberton, entrepreneur, Jean-Jacques Kégelart, haut-fonctionnaire, Erwan Le Noan, consultant, Pierre Marsollier, dirigeant associatif, Anne-Charlotte Neau-Juillard, conseil en communication, Jean-Ludovic Silicani. ancien Commissaire à la réforme de l’Etat, Marie-Luce Skraburski, conseil en communication, et Florence de Soos, conseil en affaires publiques.