Quelques réflexions sur la proposition du président de la République d’interdire l’instruction à domicile

Erwan Le Noan est consultant en stratégie, membre du conseil scientifique de la Fondation pour l’innovation politique (think-tank libéral), et maître de conférences à Sciences Po. Il est l’auteur de La France des opportunités (Les Belles Lettres, 2017).


«Vive la République et vive la France». La conclusion est d’un usage commun et dit beaucoup de notre pays: le régime y scelle l’identité collective. Plus encore, il est constitutif de la Nation et lorsque son bras armé, l’État, fléchit, il s’effrite. Emmanuel Macron, qui a longtemps été silencieux sur les sujets qui touchent à l’unité du corps social, l’a rappelé de façon claire et forte, plaidant pour un «réveil républicain», dans un discours juste et équilibré, qui tranche avec l’esprit polémique qui pollue le débat public.

Un esprit libéral pourra s’accommoder de la plus grande partie de ses propositions.

Bien sûr, les annonces emportent une intrusion dans les affaires religieuses ; mais il peut être défendu que cette démarche par laquelle l’État, tout en préservant sa distance, cherche à modeler l’organisation des cultes, a pour but pragmatique d’assurer la liberté des citoyens.

Plus encore, la plupart des propositions présentées par le Président relèvent d’une logique qui pourrait être qualifiée, non sans malice mais sans honte, d’actionnariale. Dans le marché, avec la propriété et le financement, vient le contrôle: celui qui paie est celui qui décide. Traduit dans la sphère publique, ce principe rappelle que l’indépendance de la société est inversement proportionnelle à l’ampleur de la dépense socialisée: chaque euro de dépense publique est un recul de l’autonomie en ce qu’il donne à la collectivité un pouvoir de prescription et de contrôle sur les individus. L’administration déclinera désormais de façon légitime ce principe en matière de laïcité, en exigeant des engagements «républicains» de la part des associations et entreprises qui reçoivent ses subsides. «Suivre l’emploi» de la «contribution publique» est au demeurant un principe inscrit dans la Déclaration de 1789.

Lire la suite sur le site du Figaro

Photo by Jessica Lewis on Unsplash