Voici le texte de ma chronique du 10 février dans Les Echos.

 »

Deux systèmes technologiques se font concurrence pour dominer le réseau mondial, ceux de la Chine et des Etats-Unis. Un affrontement parfaitement illustré par le cas Huawei. A cette première fragmentation s’en ajoute une autre, selon Erwan Le Noan, réglementaire celle-ci, dont les possibles dérives liberticides doivent être prises au sérieux.

Formidable moyen de communication qui a réduit les distances et accéléré le temps, Internet s’inscrit aujourd’hui dans une tendance de polarisation technologique et réglementaire. Si, approximativement la moitié de l’humanité est désormais connectée (49,7 % en 2017), cette population est en réalité traversée par l’affirmation croissante de pratiques et de référentiels distincts, poussée par une formidable dynamique, à la fois concurrentielle et différenciante.

La première menace est celle d’une fragmentation technologique. Au-delà d’usages distincts entre les consommateurs chinois et occidentaux, cette segmentation relative est nourrie par la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis à la Chine.

 

Lire la suite sur le site des Echos

Photo by NASA on Unsplash