Voici ma chronique du 20 janvier 2020 pour L’Opinion !

La séquence de la réforme des retraites semble, progressivement, se refermer. Comme à chaque éruption sociale dont la France est si familière, elle aura donné à voir des groupuscules d’étudiants bloquer des établissements entiers et obtenant l’annulation d’examens. Ces épisodes pathétiques renvoient une triste image de notre enseignement supérieur. Pourtant, tout le monde semble s’en accommoder.

Pourquoi ? Parce que ceux qui décident dans le pays ne se sentent pas concernés. En France, les élites politiques ne sont pas passées par l’université. A peine un tiers des membres du gouvernement d’Édouard Philippe a un parcours purement universitaire, dont une poignée au-delà du master. Les autres ont privilégié la voie des écoles, grandes ou non. Ce n’est pas une nouveauté : seuls deux premiers ministres de la Ve étaient de purs produits de l’université (Debré et Couve de Murville)mais aucun président.

Lire la suite sur le site de L’Opinion

 

 

Photo by Nathan Dumlao on Unsplash