Voici ma chronique du 6 janvier 2020 !

En mars 2020, la France organise des élections municipales. L’attention se portera sur les grandes villes, alors que le pays compte près de 35 000 communes. Selon toute vraisemblance, LREM progressera, peut-être assez pour avancer ses pions lors des sénatoriales suivantes, mais ses difficultés d’implantation devraient contenir ses résultats. Les extrêmes pavaneront pendant la campagne, remportant quelques villes. Souvent, les maires en place seront reconduits.

Cette tranquillité relative ne doit pas cacher les tendances structurelles de la démocratie et de l’opinion contemporaines, qui semblent malheureusement aller dans un sens commun : la montée du populisme. La France a entretenu jusqu’à maintenant l’illusion qu’elle en était préservée, grâce à la structuration de son élection présidentielle en deux tours, mais il n’est pas certain que cela perdurera : les moteurs de cette vague sont puissants.

Lire la suite sur le site de L’Opinion https://www.lopinion.fr/edition/politique/mondialisation-numerique-ecologie-trois-moteurs-populisme-chronique-d-207592

 

Photo by Arnaud Jaegers on Unsplash