Voici ma chronique mensuelle dans Les Echos …

Le 9 décembre, Margrethe Vestager a fait un pas remarqué en faveur d’ une révision du droiteuropéende la concurrence . L’enthousiasme a été immédiat.

Pour autant, la commissaire a été prudente. Si elle indique que la mondialisation et la digitalisation doivent conduire à actualiser les pratiques de ses services, elle répond aux critiques en soulignant que leurs analyses évoluent déjà. D’ailleurs, en 2017 et 2018, près des deux tiers des marchés examinés ont été considérés comme ayant une dimension géographique au moins continentale. Surtout, ce n’est pas « le » droit de la concurrence qui sera révisé, mais une « communication » de 1997 qui précise la notion de « définition du marché ».

Lire la suite sur le site des Echos