Phébé – Le Point / Comment la fin des guildes a permis la révolution industrielle

Mon texte pour Phébé

Trois chercheurs montrent que c’est la concurrence entre producteurs qui a permis la transformation de l’industrie européenne à la fin du Moyen Âge.

Par Erwan Le Noan*

La légende économique raconte que, à la fin du XVIIIe siècle, dans une Angleterre bouleversée par le surgissement de la croissance économique, l’ouvrier Ned Ludd aurait brisé deux métiers à tisser pour réagir à la menace de substitution des hommes par les machines. Ce premier geste a nourri un mouvement de colère ouvrière, donnant naissance au luddisme, terme aujourd’hui employé pour décrire les mouvements qui expriment une crainte face au progrès économique et aux innovations technologiques. Ce que cette fable ne dit pas, c’est pourquoi la révolution industrielle a émergé en Europe de l’Ouest.

Lire la suite sur le site du Point

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :