Chronique publiée le 4 novembre dans L’Opinion

 »

Cette semaine, le Premier ministre s’est rendu en banlieue, créant un évènement qui – comme d’autres – reste ambivalent, pris entre volonté de pointer l’investissement de l’exécutif pour ces « quartiers », et illustration en contraste que cette marque d’intérêt est exceptionnelle et rare. Le déplacement officiel a été l’occasion de faire 23 « annonces », qui ne concernent que le département de Seine-Saint-Denis.

Elles se résument simplement : « plus de moyens ». Autrement dit, plus d’argent public. Des recrutements de fonctionnaires de police et des financements pour quelques structures de sécurité (rénovation de deux commissariats par exemple). Une prime de 10 000 euros pour les « agents services publics de l’Etat » qui resteront plus de cinq ans dans le département. Le déploiement de quelques dispositifs dans l’éducation ou la santé.

Lire la suite sur le site de L’Opinion «