Voici le texte de ma chronique paru le 27 mai dans Les Echos

Les grandes entreprises ont une image dégradée :  l’enquête que vient de publier la Fondapol montre que les citoyens des 42 pays interrogés leur accordent une confiance deux fois inférieure à celles de petite taille. Dans le débat politique, il est courant de les dénoncer.

Cette « mégalophobie » n’est pas nouvelle : l’histoire regorge d’épisodes d’inquiétude face au « big business » – notamment dans les moments de transformation, quand émergent des modèles qui bouleversent les équilibres existants et qui, par leur succès pionnier, semblent devoir irrémédiablement dominer ceux qu’ils remplacent.

Lire la suite sur le site des Echos

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/faut-il-avoir-peur-du-big-business-1024183