Il y a quelques temps, j’ai écrit un papier qui expliquait combien l’UNEF n’est absolument pas représentative des jeunes Français (Le Figaro Magazine) – ce qui rend encore plus absurde que le Gouvernement ait entrepris de leur céder (et ainsi nuire à l’emploi des jeunes).

Un sondage paru aujourd’hui et réalisé par l’IFOP semble indiquer que le mouvement Nuit Debout n’est pas plus représentatif. Alors que ces jeunes se rassemblent pour exiger le maintien de notre « modèle social » prétendument protecteur (voir le livre JO Hairault : Ce modèle social que le monde ne nous envie plus), le sondage montre qu’en réalité … les jeunes se contrefichent de le défendre (d’ailleurs, près d’un sur deux souhaite partir à l’étranger)

Quand on leur demande quelles sont leurs priorités, ils ne sont que 5% à répondre « la préservation du modèle social français ». A l’inverse, ils sont très nombreux à s’inquiéter du chômage et du terrorisme (ce qui explique pourquoi ils sont malheureusement nombreux à voter Front National… D’ailleurs, près d’un jeune sur 3 pense que le FN ferait mieux que François Hollande, près de deux fois plus que la moyenne des Français.

Pour être complet, 60% des jeunes soutiennent toutefois Nuit Debout… ce qui peut surement s’interpréter comme un signe de colère plus qu’une adhésion idéologique.

Publicités