Pour ceux qui l’auraient manqué, l’institut COE-Rexecode a publié une étude intitulée L’impôt sur le capital au XXIe siècle, qui montre la hausse croissante de la fiscalité du capital en France ces dernières années et ses effets néfastes sur la croissance.

La présentation de l’étude explique :

« La surtaxation actuelle du capital en France s’oppose à l’investissement et à la croissance, sans rendre pour autant la fiscalité plus juste. Taux d’imposition prohibitifs, multiplication des niches fiscales, la structure de fiscalité du capital doit être réformée.

Les auteurs proposent de remplacer l’ensemble des prélèvements sur le capital (impôt sur le revenu, contribution sociale et impôt sur le patrimoine) par un seul prélèvement forfaitaire de 30% sur les revenus du capital, de supprimer toutes les exonérations inutiles, de détaxer plus largement la petite épargne et d’encourager les donations aux jeunes.

Une telle refonte de l’imposition du capital constituerait un levier puissant de relance de l’investissement et de baisse du chômage« 

Graphique : Les Echos

 

Publicités