Voici ma contribution à un papier collectif paru sur Atlantico : Et pendant ce temps là… les 5 infos largement aussi importantes que celles des rebondissements de la semaine horribilis des relations politique-justice

A retrouver ici ou sur Atlantico

information

››› L’accord des partenaires sociaux sur le Pacte de Responsabilité ‹‹‹

Erwan Le Noan : Cette semaine, les partenaires sociaux sont tombés d’accord pour mettre en route le « pacte de responsabilité » proposé par François Hollande. Le contenu du compromis est assez vague et flou : tous les acteurs se sont engagés à se « mobiliser » pour la croissance et l’emploi, ce qui ressemble fort à une généreuse déclaration d’intention.  Ce n’est probablement pas plus mal, car des engagements chiffrés n’auraient pas eu de sens et auraient été illusoires et de nature à créer des contraintes vaines ou générer des espoirs forcément déçus.

L’actualité a été retenue, malheureusement, par d’autres faits : les « affaires » ! (dont on ne sait plus bien si elles sont portées contre Nicolas Sarkozy ou contre le Gouvernement en place). L’attrait des lecteurs, des citoyens et des relais d’opinion pour les scandales médiatiques plutôt que pour les avancées, à petit pas, des réformes, explique certainement que l’accord social ait été relayé au second rang. Mais plus structurellement, il faut reconnaître qu’il n’y a pas grand chose de substantiellement nouveau dans le texte des partenaires sociaux : la déclaration d’intention est consensuelle et elle découle de déclarations du président de la République qui commencent à dater à l’échelle médiatique.

Au premier abord, le texte marque un certain succès de la méthode Hollande, dont le Président saura se vanter le moment venu : l’annonce floue a été suivie d’un accord aux contours vagues. En termes de communication, le gouvernement souhaitera (et pourra) le porter à son crédit. Mais pour le moment, personne n’a intérêt à communiquer trop : les syndicats n’ont pas obtenu les engagements qu’ils souhaitaient, le patronat a conclu un accord alors qu’on ne sait toujours pas ce que sera réellement le pacte, et le gouvernement a « trahi » sa gauche sans satisfaire sa droite.

La question reste donc de savoir en quoi va consister très précisément le pacte. Est-ce qu’il va être constitué d’un meccano technocratique, ce qui n’aurait finalement aucun effet sur la croissance ? Est-ce qu’il va s’agir d’une réforme claire et facilement applicable ? Personne n’en sait trop rien. Le consensus mou pourrait déboucher sur une politique floue, ce qui serait une bien timide avancée d’un point de vue économique. La France a, au contraire, besoin de réformes structurelles ambitieuses et déterminées.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/et-pendant-temps-la%E2%80%A6-5-infos-largement-aussi-importantes-que-celles-rebondissements-semaine-horribilis-relations-politique-justi-1009142.html#wA7qsPlPSQB2kV7d.99

Publicités