Dans le Financial Times ce matin, on peut lire un article sur « Britain’s relentless school reformer » qui fait le bilan de la politique éducative du Gouvernement Cameron, menée par Michael Gove.

Michael Gove

L’article rappelle les enjeux politiques de la réforme scolaire outre- Manche mais il revient aussi sur les réformes que Gove a mises en place. L’une des principales, c’est l’extension des academies, ces écoles autonomes proches des charters américaines : en permettant aux équipes de s’adapter au plus près des élèves et en ouvrant une part d’émulation entre établissements, elles conduisent à améliorer rapidement et drastiquement les résultats des élèves (comme à la Nouvelle Orléans par exemple). Les résultats sont si bons que dans les Etats américains où ces écoles (autonomes mais financées sur fonds publics) sont en place, le privé perd des élèves.

En Grande Bretagne, le Gouvernement a  misé sur la liberté en matière de structures scolaires, comme cela se fait dans de nombreux autres pays désormais (et contrairement à la France qui résiste). Le programme éducatif des Conservateurs était très attendu et, en 2010, The Economist le qualifiait déjà d’ « idée la plus intéressante » de leur projet électoral.

Publicités