Les négociations internationales de l’OMC à Bali font peser un lourd suspens sur le commerce mondial. Le cycle de Doha, engagé il y a 12 ans pourrait prendre un terme heureux … mais de toute façon très modeste relevait la dernière lettre du CEPII.

shell-prelude-660

L’échec de l’OMC ne marquerait évidemment pas la fin de la mondialisation mais, certainement celle d’une forme de commerce multilatéral notait le Financial Times cette semaine dans un excellent dossier : celui organisé autour de l’OMC.

Si le protectionnisme dur ne reviendra pas de sitôt, il n’en reste pas moins que 2012 n’était déjà pas une bonne année pour les échanges mondiaux. BusinessWeek mentionnait fin novembre une étude qui montre que la mondialisation se porte mal : les investissements et échanges étaient sur le déclin en 2012 , les Etats ayant pris plus de 2000 mesures protectionnistes …

Cela n’empeche pas le plus grand navire de l’histoire de se préparer à vivre la grande aventure maritime : à lire et voir absolument (on en avait déjà parlé ici, en lien avec ce livre absolument fascinant).

Publicités