La Technology Review du MIT a récemment publié un article intéressant : après les avoir longtemps dénoncé, Google s’est soudain mis à déposer plein, plein, plein de brevets (1800 cette année). Un changement d’optique pour la firme numérique, afin de protéger son développement, notamment Android.

google.patents.chartx519

Publicités