Bloomberg a publié un article qui conseille au Président Obama, terrifié par sa cote de popularité dramatiquement basse (40%, si si), de se rassurer : il  y a pire que lui, en la personne de François Hollande. Et le site américain de comparer la France à l’Italie : « Seemingly intractable problems and a lack of effective leadership threaten to turn France into Europe’s new Italy ».

Barack-Obama-et-Francois-Hollande-se-sont-rencontres-pour-la-premiere-fois-a-la-Maison-blanche_scalewidth_630

La conclusion du papier est maussade « Financial markets haven’t yet focused on France’s difficulties —  Europe has many other economies whose problems are harder to ignore — but that could change quickly. If it does, the problems will multiply »

 

Publicités