La cartographie du Parti Républicain est complexe, surtout en ce moment où il traverse une crise grave (dont on a un peu parlé, notamment ici). Parmi les questions qui se posent à lui, notamment après l’épisode du shutdown, il y a celle de la ligne ethnique (faut-il et comment se tourner plus vers les hispaniques?) et celle de la ligne politique (que faire du Tea Party?). Une enquête du Pew Forum sur les Liberatariens vient apporter de nouveaux éléments sur le sujet.

GOTW.102913.Libertarian

L’enquête, très complète, est très intéressante pour comprendre qui sont les libertariens américains (il y a aussi cet excellent livre de Sébastien Caré : L’idéologie libertarienne). Sans surprise, les libertariens Américains se divisent en plusieurs allégeances. D’autres points apportent des outils utiles.

Ensuite, les libertariens ne se confondent pas avec le Tea Party, comme le relève The Atlantic.

> première différence, les questions religieuses : les Tea Party sont plus croyants (35% sont des évangéliques, contre 23% des libertariens et surtout 9M n’ont aucune affiliation religieuse contre 27% des liberariens).

> sur les questions économiques, les libertariens sont plus polarisés que les Tea Party : ils sont 80% à considérer que les particuliers devraient se payer leur propre assurance santé, contre 67% des Tea Party.

> sur les questions sociétales, les différences sont notables aussi : ils sont 59% à s’opposer au mariage homosexuel, contre 73% des Tea Party (alors que 52% des Américains y sont favorables); les libertariens sont 71% à être en faveur de la légalisation de la consommation de marijuana, contre 40% des Tea Party; ils sont 70% à être en faveur de l’euthanasie (sous la forme : autoriser le médecin à prescrire légalement des médicaments létaux pour aider les patients en phase terminale à mettre fin à leurs vies) contre 49% des Tea Party; ils sont 57% à s’opposer à une réglementation plus contraignante de l’avortement, contre 39% des Tea Party.

> d’un point de vue politique, si les leaders républicains libertariens se sont largement impliqués dans les débats sur le shutdown, notamment Rand Paul, cela ne signifie que tous les libertariens se sentent proches du Tea Party ni du Parti Républicain … bien au contraire.  D’abord, si les libertariens sont plutôt conservateurs (57%) ils ne le sont pas de manière unanime (39% se disent moderate). De manière assez compréhensible, ils sont une infime minorité à se sentir liberals (3%), c’est à dire, grossièrement, de gauche en termes américains. En termes d’affiliation politiques, ils sont 45% seulement à se sentir Républicains (5% démocrates). Ensuite, pour la prochaine élection présidentielle, Tea Party et libertariens n’ont pas non plus les mêmes préférences : alors que les premiers se prononcent en faveur de Ted Cruz, les seconds privilégient (assez logiquement) Rand Paul.

Capture d’écran 2013-10-30 à 07.50.15

 

Publicités