Ce n’est une nouvelle pour personne. Il suffit de lire la presse. Sauf que, dans les débats politiques, de nombreuses personnes aiment bien contester ces faits. Quatre économistes, marqués à gauche, ont montré que la fiscalité avait des effets sur la mobilité des personnes fortunées : Kleven, Landais, Saez et Schultz viennent de publier un papier à ce sujet sur voxeu.

fiscal

Leur recherche n’est pas récente ; mais ils continuent de la diffuser (je l’avais rapidement évoquée ici). Leur travail porte sur les effets d’un régime fiscal favorable aux plus riches mis en place au Danemark.

En 1992, ce beau pays nordique avait mis en place un régime préférentiel pour les chercheurs et salariés étrangers à hauts salaires : une flat tax de 25% leur était imposé (ce qui était bien mieux que le taux marginal de 59%) pendant 3 ans. Résultat : le nombre d’étrangers à hauts salaires à augmenté au Danemark ! Preuve, donc, que la mobilité des plus riches est sensible à la fiscalité.

Les auteurs ayant une conscience morale (ils sont de gauche), ils déplorent que cette politique a eu pour effet d’affaiblir la progressivité de l’impôt. Mais là, on entre dans le débat idéologique sur le sens à donner à la fiscalité (du genre « l’impôt c’est la justice)…

 

 

Publicités