Ceux qui ont étudié aux Etats-Unis savent que la « colocation » y est probablement plus développée qu’en France parmi les étudiants. Le phénomène n’est cependant pas limité qu’aux étudiants. Derek Thompson montre sur son blog The Atlantic qu’en 1968 seulement 6% des 18-31 ayant quitté le domicile parental vivaient en colocation et 85% étaient mariés. En 2012, les choses avaient bien changé :

Capture d’écran 2013-09-03 à 17.49.57

Publicités