C’est que souhaite Eva Longoria (grâce à Hillary Clinton et au vote latino) et ce que craint Jeb Bush (frère et fils de président, potentiel candidat en 2016, père de star montante, qui a fait de l’éducation son credo, même s’il fait l’objet d’attaques actuellement). Dans New Republic, Nate Cohn s’est penché sur la question. Ses conclusions divergent avec celles de Longoria et Bush.

texas

Nate Cohn a publié un article (puis un addendum méthodologique) pour contester cette analyse. Selon ses projections, le Texas n’est pas prêt de passer démocrate. Ses analyses se fondent principalement sur le fait que les latinos représentent une part importante de la population mais … ne votent pas car ils ne sont souvent pas citoyens américains.

The point isn’t that Democrats can’t do better among Texas whites. Maybe the next wave of young Texans will get more Democratic. Maybe the next wave of migrants will be more Democratic. Maybe Democrats will nominate a relatively conservative southerner. It’s all possible. The point is that they must if they intend to win any time soon. The growing Hispanic share of the population won’t be enough. And so far, there aren’t any signs of Democrats making big inroads among Texas whites. It might come some day, but it hasn’t; and there are plenty of reasons to question whether it will. 

 

Publicités