Le Haut Commissariat au Plan marocain a publié une étude qui évalue l’effet du mois de ramadan sur les prix. Conclusions : la hausse des prix est réelle, particulièrement sur le poisson et les légumes frais.

HCP-2748-(2012-10-11)

L’étude, qui distingue bien entre l’effet lié au Ramadan d’une part et l’effet de « saisonnalité » (le mois de Ramadan intervient en juillet /août cette année 2013), montre aussi que le mois de jeûne musulman a un effet négatif sur le tourisme, particulièrement en juillet (en août, l’effet serait plus faible : « toutes proportions gardées, les sept (ou huit) jours de jeûne que l’on observerait durant ce mois ne vont occasionner qu’une baisse de 6,5% des nuitées (-16% pour celles des nationaux)« ).

Publicités