Vive l’externalisation des services publics

En Grande Bretagne, G4S et Serco, deux entreprises de sécurité, sont au coeur d’un scandale pour avoir indûment encaissé des millions d’euros (voir Les Echos). Dans un excellent papier du Financial Times (Private companies can provide a public service), Julius DeAnne, explique qu’il ne faut surtout pas en conclure que l’externalisation des services publics est une mauvaise chose.

Capture d’écran 2013-07-16 à 10.59.30

Au contraire, pour celle qui était en charge de réaliser la Public Service Industry Review en 2008, il est capital de préserver ce secteur économique privé, qui salarie près d’un million de travailleurs. Pour convaincre, elle rappelle les principales conclusions de ses travaux :

– l’externalisation de la fourniture de services publics réduit les coûts de 10 à 30% en moyenne

– cette baisse des coûts est vérifiée même quand le fournisseur public remporte le marché : en fait, c’est la contestabilité du marché qui fait tout car elle oblige les fournisseurs à justifier leurs coûts.

Ce point est vraiment intéressant car il montre toutes les perspectives qui existent dans un pays comme la France …

Un commentaire sur “Vive l’externalisation des services publics

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    L’externalisation en général donc celle des services publics en particulier repose toujours sur quelques questions :
    – quel est ma raison d’être et donc ou est la limite entre ce que je dois IMPERATIVEMENT garder et ce que je peux ou DOIS sous-traiter. Et le sujet est beaucoup plus « compliqué » qu’il n’y parait.
    – comment est ce que je garde le contrôle. Le sous traitant ne doit pas devenir un moment celui qui impose ses normes et sa vision. Il doit être garantie de résultat, de moyens, force de proposition mais la responsabilité finale et celle des grandes orientations reste celle du donneur d’ordre qu’il soit entreprise ou service public.
    – comment est ce que je garantie la sécurité, l’honneteté, la transparence de tout cela. Gare aux empilement de sous traitants, aux délégations vers des prestataires ne pratiquant pas le meme droit; gare aussi aux financements occultes et retour de service.

    Mais tout cela se gère bien quand ce n’est pas fait dans l’urgence et avec une vrai travail de préparation notamment des aspects humains.

Répondre / Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :