Le Telegraph expliquait dans un article publié en avril dernier (et repris par Marginal Revolution) que Londres connait un boom des emplois à domiciles. A tel point qu’ils sont plus nombreux en 2013 qu’il y a 200 ans.

faithful-servant

Au total, environ 2 millions de personnes auraient des emplois de « domestic workers » (que le Telegraph appelle aussi servants) à temps plein ou partiel : 10% des foyers emploieraient ainsi un salarié à domicile, certains à temps plein d’autres non. Selon le journal britannique, la différence se fait entre les classes moyennes qui salarient des employés pour le ménage, la garde des enfants certains jours de semaine et les plus riches qui ont des emplois permanents chez eux.

Pour le Telegraph, il s’agit d’un « retour à la normale ». En fait, jusqu’à la première guerre mondiale, les employés à domicile étaient très nombreux. La modernisation des tâches domestiques et le coût du travail ont par la suite conduit à une chute de ce mode de travail.

Pour Alex Tabarok, sur Marginal Revolution, ces emplois sont aussi une opportunité de créativité, d’autonomie. En outre, ils sont relativement préservés des délocalisations et de l’automatisation.

Pourtant, en France, le Gouvernement a décidé de les tuer

Publicités