Chaque année, Forbes publie un classement des 400 plus grandes fortunes. Une chercheur du Manhattan Institute s’est intéressée à leurs comportements philanthropiques. Résultats : ils donnent beaucoup surtout les « self made« .

0918_forbes-400-cover_390x220

Le premier résultat est que ces 400 « riches » donnent environ 330 milliards de dollars, ce qui est supérieur à l’ensemble des dons aux Etats-Unis (300 milliards). En moyenne, ils donnent ainsi 5,3% de leur richesse, ce qui est bien supérieur au reste de la population (le Président Obama donne aujoud’hui 22% mais avant d’être président, il donnait 1,2% en 2004 par exemple) : en réalité, il y a de grandes disparités puisque les Forbes 400 donnent en moyenne 1,1% de leur fortune en dons. Pour compléter ces informations, les 5% des plus riches contribuables Américains (ils gagnent 2,2 Tn$) ont donné 3,1% de leurs revenus.

Le second résultat qu’on relèvera est que les « self made » donnent plus que les autres (ils sont 279 sur 400; ce qui confirme d’autres analyses récemment évoquées ici) : en moyenne, ils donnent 6% de leur richesse (contre 3,7% pour les héritiers).

Les Forbes 400 donnent en priorité à l’éducation. Si la classification est générale (et porte donc sur l’ensemble des actions et interventions depuis le bas âge jusqu’au supérieur) c’est une information qui intéressera les universités britanniques ;).

Publicités