Maintenant que les épreuves du baccalauréat sont finies, il est temps de regarder quelques uns des sujets sur lesquels ont dû plancher les candidats stressés … En voici 3 qui sont pour le moins surprenants, voire inquiétants, quant aux enseignements transmis aux lycéens.

ca-buche-severe-pour-le-bac-2013

Le premier, c’est le sujet de philosophieQue devons nous à l’Etat ? 

Car chacun sait bien que sans l’Etat nous ne serions (et ne saurions) rien… Nous lui devons tout. Nous n’existons que par lui. C’est pour cela qu’on l’appelle Providence. C’est notre Dieu.

Evidemment, il était exclu de faire appel à Friedman, dans Capitalism and Freedom : « “In a much quoted passage in his inaugural address, President Kennedy said, ‘Ask not what your country can do for you – ask what you can do for your country.’ It is a striking sign of the temper of our times that the controversy about this passage centered on its origin and not its content. Neither half of the statement expresses a relation between the citizen and his government that is worthy of the ideals of free men in a free society (…) The free man will ask neither what his country can do for him nor what he can do for his country. He will ask rather “What can I and my compatriots do through government” to help us achieve our several goals and purposes, and above all, to protect our freedom?

Le 2ème, c’est le sujet d’économie de ESA l’aide de vos connaissances et du dossier, vous montrerez que les conflits sociaux peuvent être un facteur de cohésion sociale

Sans rire. parce que chacun sait aussi que la lutte sociale c’est un idéal d’unité. lutter contre les salauds de patron. en plus c’est moral.

Le 3ème, c’est le dossier d’éco, toujours en ES : comparez les discours de Chirac et de Gaulle, sur le rôle de l’Etat

Les examinateurs ont réussi à trouver un discours de Chirac où il était libéral… Après avoir fait les autres sujets, si le candidat n’a pas compris qu’il fallait se réjouir de la planification gaulliste, c’est qu’il est un peu demeuré.

On notera que les mots difficiles sont expliqués : rédhibitoire, subside …

Publicités