La revue Education & Formations éditée par le Ministère de l’éducation nationale vient de consacrer un numéro à l’assouplissement (timide) de la carte scolaire décidé par le précédent Gouvernement. Conclusion : la réforme a eu peu d’effet et surtout … quand elles l’ont pu, les familles ont fui des établissements qualifiés de « répulsifs« . Vous voulez dire que la carte scolaire servait à maintenir des enfants dans de mauvais établissements ???

kid-jail300

L’étude relève que les demandes sont plus fortes en ZEP. Par ailleurs, elle note que les familles sont parties … pour aller dans de meilleurs établissements. Ce qui semble susciter l’incompréhension de la très timide et bien pensante  lettre de la Caisse des dépots : « une érosion qui ne serait pas seulement liée à l’assouplissement de la carte scolaire mais à d’autres facteurs tels que l’attractivité d’autres collèges. Le taux d’attractivité des collèges Ambition réussite est d’autant plus faible par exemple qu’ils sont situés à proximité de collèges publics de meilleur niveau mentionne ainsi l’étude« .

Au delà, l’étude note que la réforme a eu peu d’effets (pas même négatifs) puisque les établissements ne pouvaient pas tous accueillir les élèves demandant à partir … en effet, en France, l’offre scolaire est réglementée. La réforme, déjà timide, ne pouvait évidemment pas aboutir puisqu’elle ne libérait l’offre par ailleurs …

Publicités