Le Pew Research a publié une étude sur l’opinion publique des Etats membres et la manière dont ils perçoivent l’Union européenne. Les résultats sont accablants dans le cas de la France qui tombe du côté des « pays du Sud », se séparant de l’Allemagne.

Capture d’écran 2013-05-14 à 13.01.31

La France est le pays où le sentiment anti-européen a le plus progressé entre 2012 et 2013. Ainsi, seuls 22% des Français estiment que l’intégration économique a renforcé l’économie, contre 36% en 2012 (-14 points). De la même manière, ils sont seulement 41% à se prononcer en faveur de l’UE, contre 61% en 2012 (-19 points). La chute de popularité est vertigineuse.

Capture d’écran 2013-05-14 à 13.07.45Capture d’écran 2013-05-14 à 13.07.39

Dans ce rejet et cette méfiance de l’Europe, la France est « passée » du côté des pays du Sud, avec la Grèce, l’Espagne et l’Italie. Le Pew note qu’ « aucun pays européen n’est découragé et désabusé aussi vite de l’Europe« . Le rôle de François Hollande est probablement à ajouter à la crise car 67% des Français pensent qu’il fait un mauvais travail pour gérer la crise européenne, contre 43% en 2012 pour Nicolas Sarkozy.

Il est ainsi marquant de constater que le sentiment anti européen a progressé de 18 points en France, contre 4 seulement en Allemagne. De la même manière, l’impression que le chef de l’Etat fait mal son travail au niveau européen a augmenté de 24 points en France… Alors que 56% des Français estimaient que le chef de l’Etat faisait un bon travail en 2012 (NS président), ce n’est le cas que de 33% des Français en 2013 (FH Président). Au total, il n’y a qu’en Allemagne que le leader politique recueille un soutien majoritaire large (74%) ; en Grande Bretagne, il est acquis de justesse (51%).

Capture d’écran 2013-05-14 à 13.01.08

Bonne nouvelle, le soutien à l’euro reste fort : 63% des Français. La France est cependant le pays où la part de population souhaitant un retour au franc est la plus forte (37%, contre 25% des Grecs, 32% des Allemands …).

Pour s’amuser (ou non) on notera que les Français sont :

– ceux à qui on peut le moins faire confiance, selon les Anglais

– ceux qui sont le plus arrogant, pour les Anglais, les Allemands et … les Français eux mêmes

– ceux qui ont le plus de compassion (pour les Français)

Capture d’écran 2013-05-14 à 13.07.29

Publicités