Selon une étude publiée par le Pew Research, les riches américains se sont enrichis ces deux dernières années grâce à la reprise économique … mais pas les autres. Cette étude rejoint les chiffres publiés par l’INSEE ce matin.

SDT-2013-04-wealth-recovery-0-1

L’étude relève que les 7 % des Américains les plus riches (soit 8 millions de ménages) ont vu leur richesse croitre de 28 % ces deux dernières années, alors que les 97 % autres (111 millions de ménages) ont vu leur richesse décroitre de 4 %. La progression s’explique par la reprise des marchés d’actions et d’obligations, avec que le marché immobilier a stagné. En conséquence les inégalités ont augmenté.

L’INSEE a publié par ailleurs son étude sur les revenus et patrimoines (édition 2013). Elle relève que « les personnes les plus modestes sont particulièrement touchées par la crise » et que « le niveau de vie au-dessus duquel se situent les 5% des personnes les mieux loties repart à la hausse« , notamment « sous l’effet des revenus du patrimoine ». 

Il faut rappeler que les plus riches ont été affectés par la crise, notamment car leurs revenus sont beaucoup plus volatiles que ceux de la majorité (ce que montre à nouveau le graphique ci dessous).

Capture d’écran 2013-04-24 à 08.06.06

Autre remarque, pour mémoire : pourquoi les inégalités seraient elles un mal « en soi » ?

Publicités