C’est ce que propose Richard Rahn, du Cato, dans une opinion publiée par le Washington Times le 26 février, alors que le Congrès américain s’interroge sur la fiscalité et que l’OCDE réfléchit à des moyens de mieux taxer les grandes entreprises internationales.

Tax

Selon lui, l’impôt sur les sociétés (corporate tax) n’a que des inconvénients : il réduit l’investissement, l’emploi, l’innovation ; il taxe un argent qui a déjà été taxé lorsqu’il a été gagné par les consommateurs et qui le sera encore s’il ressert des dividendes …

« As most good economists and knowledgeable others understand, the world would experience a better allocation of resources and more job creation if the corporate income tax was abolished. Fights over which jurisdiction gets to tax and how much it can tax would disappear. The so-called revenue loss would be made up by taxes on the dividend and capital gains increases, and by the extra economic growth and employment that would result from ending the corporate tax. »

 

Publicités