Selon une étude récente publiée par l’Inspection générale des affaires sociales, le secteur des cliniques privées perd des parts de marché.

Capture d’écran 2013-02-25 à 16.47.12

Les cliniques représentent 40 % des établissements de santé, 25 % des capacités totales d’hospitalisation. Si elles ont une offre moins diversifiée que les hôpitaux publics, elles accueillent 28 % des entrées et venues (et même 36 % en court séjour) et même 54 % pour la chirurgie et 68 % pour la chirurgie ambulatoire.

Leurs parts de marché reculent cependant, tout particulièrement en obstétrique note le rapport. Cela s’explique soit par une diminution de leur activité soit par une progression moins rapide que les hôpitaux.  Au final, leur chiffre d’affaires croît de 2,2 % en 2010 (contre 5,5 % en 2005) et leur rentabilité diminue.

Publicités