Une étude publiée par l’excellent site VoxEu démontre que les mesures visant à protéger les entreprises nationales ont souvent des effets économiques négatifs … pour les entreprises exportatrices du pays. Et l’exemple : c’est la France !

montebourg nouvelle france

Selon les deux économistes, « les mesures protectionnistes sont souvent présentées comme étant des instruments puissants pour aider les entreprises nationales à augmenter leurs ventes au détriment des importateurs étrangers ». Pour vérifier la réalité de ces fumeuses théories montebourg-iennes, ils se sont penchés sur la réalité. En l’occurrence, la réalité française.

La conclusion est sans appel : ces mesures peuvent être favorables aux entreprises françaises qui n’exportent pas, mais elles sont clairement négatives pour les autres.

« Les entreprises françaises sans activité internationale bénéficient des protections contre les importations et voient leurs ventes domestiques augmenter, alors que les entreprises exportatrices, particulièrement celles qui sont entrées dans la mondialisation, perdent des ventes »… 

Les mesures antidumping augmentent les ventes des entreprises non exportatrices de 5%. Pour les entreprises exportatrices, elles les font baisser de 8%, sans compensation par les ventes domestiques. Les exportations françaises hors de l’UE baissent même de 36%…

Publicités