L’échec de l’Etat providence et ses avatars n’est plus à démontrer. Une bonne manière de le constater c’est de voir comme les Français se précipitent vers des services qu’on prétendait autrefois impossibles à déléguer au privé.

Capture d’écran 2013-01-24 à 17.42.27

Puisque le système éducatif ne fonctionne pas à merveille (doux euphémisme), ses « usagers » fuient vers le privé : cours particuliers, afflux de demandes dans les établissements privés, etc.. Une note publiée récemment par l’INSEE montre que c’est aussi le cas dans le secteur de la sécurité :

Depuis la fin des années 1990, le secteur des enquêtes et de la sécurité (agents de sécurité, transporteurs de fonds, détectives…) est en forte croissance, du fait notamment du dynamisme de grands groupes. De 1998 à 2010, le volume de chiffre d’affaires progresse en moyenne de 5,5 % par an et les effectifs salariés de 6,6 % par an. Même la crise de 2009 a peu ralenti l’activité.

 

Publicités