Une étude économique parue sur VoxEu relève que la « fuite des cerveaux » des pays en développement vers les pays développés n’est pas irréversible. En réalité, de nombreuses personnes formées dans les pays de l’OCDE reviennent ensuite « au pays », qui en profitent. C’est le « brain gain ».

2011_11_1-2011_11_1_6_57_49

Is the brain drain reversing? This column argues that increasing numbers of foreign-educated and economic emigrants are returning home. Evidence suggests that the best of the bunch bring with them strong corporate governance practises and an appetite for internationalisation. Through this ‘brain gain’, the return of skilled professionals boosts emerging markets’ economies.

 En fait, le phénomène est déjà constaté par exemple dans le livre de Ian Goldin déjà présenté sur ce blog.
Publicités