Un récent édito de Bloomberg expliquait ainsi « pourquoi l’austérité ça marche et pas la relance budgétaire » en s’appuyant sur la situation des Etats Membres de l’Union européenne.

iLnInP3tt1bQ

Pour l’édito, le constat est clair : « après cinq années de crise financière, le résultat de l’Europe est le suivant : l’Europe du Nord se porte bien, grâce à l’austérité, alors que l’Europe du Sud souffre en raison soit de sa politique de semi-austérité ou pire de relance budgétaire« . En clair « la pensée dominante keynésienne a été testée : elle a lamentablement échoué« .

L’article dresse une comparaison entre un bon exemple (Lettonie) et un mauvais (Grèce). Ainsi, la Lettonie a suivi une stricte politique d’austérité et se porte aujourd’hui très bien (voir ici et là pour les limites, déjà sur ce blog). A l’inverse, la Grèce a tardé à prendre des mesures, et reste dans un état économique déplorable.

Selon l’auteur c’est que la Lettonie a su mettre en oeuvre les réformes structurelles et courageuses nécessaires en période de crise, privilégiant notamment la baisse des dépenses publiques plutôt que la hausse des impôts.

Publicités