Bloomberg revient sur l’un des débats économiques du moment : quelle politique monétaire pour le Japon (et au-delà, pour les autres pays du monde).

P121227-06

Le nouveau Premier ministre japonais Shinzo Abe s’est fait élire en clamant haut et fort qu’il allait faire changer la politique monétaire du Japon, adoptant désormais la stratégie de quantitative easing. C’est ce que fait le Fed américain. C’est ce que défend le nouveau patron de la Banque centrale britannique.

Bloomberg semble penser que c’est la bonne option :  » Yet this doesn’t have to happen. A democratically sanctioned inflation target of 2 percent to 3 percent, together with operational independence and proper accountability for the central bank in achieving that goal, is the right approach, tried and tested elsewhere« .

Publicités