Selon Eurostat, les taxes environnementales (sur l’énergie, les transports et la pollution) représentent environ 6,2% du total des prélèvements obligatoires des Etats-membres de l’Union européenne (27) en 2010.

A

Cette proportion est en augmentation depuis 1995, mais a connu un léger reflux entre 2008 et 2009, avant de repartir à la hausse. L’essentiel de ces taxes correspond à la fiscalité sur l’énergie (75% des taxes environnementales, 4,7% des prélèvements obligatoires, 1,8% du PIB).

La  France est le pays de l’Union européenne où la part de la fiscalité environnementale dans la fiscalité totale est la plus faible. Avec la Slovaquie, le Lituanie et l’Espagne, elle est le seul pays de l’UE où la fiscalité environnementale représente moins de 2% du PIB.

B

Publicités