Ce matin, la presse présente le « contrat de génération », dont le financement fait débat : on ira puiser dans ce qui devait servir au « pacte de compétitivité« . On parle argent. Mais jamais évaluation ?

photo_1355331076804-10-0

Si, en fait 20 Minutes en parle en quelques lignes. Le problème, c’est qu’aucune donnée n’est disponible.

En clair, le projet (qui coûte 1 milliards d’euros) va être mis en place à toutes les entreprises de France (avec des contraintes pour les plus importantes) sans avoir jamais fait l’objet de la moindre évaluation sérieuse. Alors bien sûr, le Gouvernement va produire (s’il ne l’a déjà fait) une étude de ses propres services montrant que la réforme va créer des milliers d’emplois (ces mêmes services qui auraient pu écrire le contraire pour le Gouvernement précédent).

Une vraie évaluation consisterait i) à proposer une expérimentation, dans une zone ou sur un public limité; ii) à la faire évaluer par des économistes sérieux (et des sociologues aussi, par exemple) et iii) ensuite seulement voir comment le dispositif pourrait être généralisé.

Ces démarches existent (au moins dans l’esprit). C’était celle du contrat de transition professionnelle. C’était le cas, aussi, dans l’Education, du dispositif CLAIR (devenu ECLAIR) même si le processus n’a pas réellement été respecté.

Cela permettrait d’éviter de gâcher l’argent public en dispositifs pour le moins hasardeux.

En poussant plus loin, il faut bien constater que le contrat de génération ressemble surtout à une usine à gaz comme on sait les faire en France. Plutôt que de révolutionner le marché du travail en le réformant vraiment (c’est à dire en le libéralisant), le Gouvernement invente (comme ses prédécesseurs) un énième dispositif « rustine » qui, s’il aura peut être des effets positifs, n’en restera pas moins qu’une goutte d’argent public dans un océan de complexité et de rigidités. Au lieu de laisser les acteurs économiques vivre leur vie et accroître la richesse, le Gouvernement se lance une nouvelle fois dans une intervention hasardeuse, incertaine et coûteuse…

Publicités