L’inspection du travail vient de mettre en ligne son rapport d’activité pour 2011. Les 2256 agents de contrôle (contre 2190 en 2009) ont mené 356 200 interventions, dont 62% étaient des contrôles.

a

Le rapport explique que « comme les années précédentes, 9 interventions sur 10 donnent lieu à une suite. Le nombre d’interventions sans suite (près de 37 000) s’explique pour 70 % par la mention « rien à signaler » spécifiée lors de la saisie. Plus des trois quarts des suites constatent au moins une infraction (78% en 2011, 77% en 2010, 73 % en 2009, 80 % en 2008) et sont en baisse de 3 %. Elles se traduisent pour neuf dixièmes en lettres d’observations et pour 9 % en décisions de chantier, mises en demeure, procès-verbaux ou référés« .

Les thèmes des interventions sont représentées dans le tableau ci dessous et les suites dans le tableau ci dessus.

b

Il s’agit de femmes en majorité puisque  » sur les 2 256 agents de contrôles affectés dans les sections d’inspection du travail, 58,8 % sont des femmes (57,5 % en 2010, 57,9 % en 2009). Sur les 1 456 contrôleurs, 62,2 % (905) sont des femmes (60,8 % en 2010, 61,4 % en 2009). Sur 800 inspecteurs, 52,8 % (422) sont des femmes (49,7 % en 2010, 51,5 % en 2009)« . On se rappellera que les inspecteurs ont manifesté sous le précédent mandat à propos de leurs conditions de travail. Les effectifs semblent cependant avoir crû.

c

Publicités