La Banque Mondiale a publié les derniers chiffres sur les envois de fonds des immigrés vers leurs pays d’origines (les remittances) qui devraient atteindre des nouveaux records cette année.

Selon la Banque, le montant total atteindra 406 milliards de dollars et devrait croître encore jusque 534 milliards en 2015. L’étude relève cependant des différences entre les régions bénéficiaires, les transferts vers l’Europe de l’Est et l’Asie ayant baissé, alors qu’ils se sont maintenus vers l’Afrique subsaharienne.

Les études économiques diverses (voir, sur ce blog, ici et ) sont d’une importance capitale pour les pays en développement. Selon Koffi Annan, il s’agit meme de « the most immediate and tangible benefit of international migration« . Ainsi, chaque dollar envoyé dans un pays génèrerait 2 à 3 dollars de revenus.