Chacun le sait : l’idéologie dominante c’est le libéralisme, dans sa version « ultra », qui promeut les marchés sans morale… Pourtant, l’épisode de Florange actuel est en train de démontrer exactement le contraire.

Le Ministre du Redressement Progressif a donc expliqué qu’il fallait bouter Mittal hors de France, dans un discours frôlant la xénophobie économique, et nationaliser le site de Florange. Peu importe que cela ne s’inscrive dans aucune stratégie industrielle viable, l’important, c’est le panache ! Et puis les usines qui fument, c’est tellement socialo-romantique…

Surtout que le Monsieur Montebourg a rapidement été rejoint dans son discours par Henri Guaino (ce qui ne doit pas étonner, le député a toujours défendu ces positions) et surtout par Jean-Louis Borloo, le patron de la nouvelle UDI (force est de constater qu’elle n’a d’ailleurs rien à voir idéologiquement avec ce qu’était l’UDF…).

Bref, tout le paysage politique français (l’UMP semble être un peu occupée ailleurs, même s’il y a eu un communiqué sur le sujet) semble se rejoindre pour vanter les mérites de la nationalisation…

Décidément, le libéralisme se porte bien mal en France.

– – –

PS : le maire de Londres, lui, invite Mittal à venir chez lui puisque les Français le rejettent.

Publicités