En France, certains s’inquiètent de voir les jeunes talents partir à Londres. Mais Outre Manche, on s’inquiète aussi de voir les Britanniques quitter le pays.

Ainsi, un rapport récent du Home Office à montré que les départs ne cessaient d’augmenter : ils atteignent le chiffre record de 149 000 par an (britanniques, sur un total de près de 425 000 départs). Ils sont près de 5 millions de Britanniques à vivre hors de Grande Bretagne.

Parmi eux, près de la moitié sont des professionnels qualifiés, ce qui inquiète même le Guardian. Les actifs forment l’écrasante majorité des départs, et non les retraités, l’Australie étant la destination préférée. « An increasing middle-class « brain drain » of British professionals moving abroad to live and work is raising concerns about future skills shortages in the UK, Home Office research has found« .

La fiscalité serait, selon l’Adam Smith Institute une raison de cette fuite des cerveaux.